contact@vignerons-les-riceys.com| (+33) 3.25.29.98.73

Le Champagne qu’il soit blanc ou rose est le vin d assemblage par excellence.
Le vignoble des Riceys avec la diversité de ses   parcelles produit des raisins qui permettent l’élaboration de vins très varies.
Le vinificateur en cave  mariera ces variétés aromatiques et organoleptiques afin de créer le vin idéal.

La vendange du terroir des Riceys avec 866 ha correspondrait à 8 millions de bouteilles mais par la magie de l assemblage, avec les 319 autres crus champenois on peut retrouver un peu du terroir des Riceys parmi les 300 millions de bouteilles de l’A.O.C champagne produites annuellement.

  • Pour approfondir vos connaissances, rencontrer les vignerons et partager leur passion, cliquez dans les liens dans le bandeau de gauche.

 

La Champagne en quelques chiffres : – 4776 Récoltants – 66 coopératives – 293 négociants – 34 000 hectares – 315 millions de bouteilles.

Mentions utiles sur les étiquettes :

  • NM : négociant-manipulant. Le négociant peut être une personne physique ou une société, elle achète l’essentiel des raisins nécessaires à la préparation de ses vins.
  • RM : récoltant-manipulant Au nombre de plus de deux mille, ils représentent le tiers des opérateurs champenois. Ces viticulteurs ne vinifient, ne champagnisent et ne commercialisent que leur propre raisin.
  • RC : récoltant-coopérateur On recense environ trois mille récoltants-coopérateurs, qui représentent la moitié des opérateurs champenois. Le vigneron, adhérent d’une coopérative de manipulation, récupère ses bouteilles après l’élaboration dans la coopérative qui est le prolongement de son exploitation.
  • SR : société de récoltants Il s’agit d’une réunion de vignerons, souvent d’une même famille, qui unissent leurs efforts pour vinifier et commercialiser leur production. Cette association peut faire appel aux services d’une coopérative qui assurera une partie des prestations nécessaires.
  • CM : coopérative de manipulation Sur un peu plus d’une centaine de coopératives, seulement la moitié exerce une activité de commercialisation. C’est alors la coopérative appartenant à un groupement de récoltants qui élabore le vin, qu’il soit commercialisé par elle sous diverses étiquettes ou rendu aux vignerons coopérateurs qui y adhèrent.
  • MA : marque auxiliaire, marque d’acheteur ou encore marque autorisée Il s’agit dans tous les cas d’une marque déposée par une personne quelconque ou une société : un restaurateur, un caviste, une chaîne de magasins, etc., qui souhaite personnaliser un produit pour un marché sectoriel bien précis. Un tel vin peut avoir pour origine un récoltant-manipulant, un négociant-manipulant, ou une coopérative de manipulation. –
  • ND : négociant-distributeur. Il s’agit d’une personne physique ou morale (marchand de vins), qui achète des vins en bouteilles terminées, sur lesquelles il appose, dans ses locaux, son propre étiquetage.