contact@vignerons-les-riceys.com| (+33) 3.25.29.98.73
70
70-ans-rose-des-riceys-5

Une exception sur le plus grand terroir de Champagne

C’est un vin rare et délicat à nul autre pareil. Les adeptes classent parmi les meilleurs vins rosés de France ce nectar rouge garance produit seulement les meilleures années et en infimes quantités.

Le Rosé des Riceys est le fleuron de vignerons qui travaillent avec passion chaque parcelle d’un terroir extraordinaire, celui de l’une des plus grandes communes viticoles champenoises, la seule à bénéficier de 3 appellations !

Intégré de plein droit à la Champagne viticole en 1927, le joli bourg des Riceys situé au cœur de la Côte des Bar, au sud de la Champagne méridionale revendique fièrement :

  • 866 hectares de vignes en appellation.
  • 288 vignerons.
  • 3 Appellations d’Origine Contrôlée :
  • Champagne depuis 1927
  • Coteaux champenois blancs ou rouges depuis 1974
  • Le Rosé des Riceys depuis 1947. Au sein de ce territoire champenois si particulier a été minutieusement taillée une aire parcellaire spécifique de 350 hectares dédiée à cette appellation unique.

 

Seules les meilleures parcelles, pentues, caillouteuses, bien orientées et plantées de vieilles vignes de pinot noir, sont aptes à produire des raisins suffisamment riches en sucre pour être vinifiés en Rosé des Riceys.

Au moment du classement de l’AOC, l’ingénieur agricole de l’Institut national de l’origine et de la qualité (INAO) présente ainsi  la nature des sols du vignoble des Riceys et en particulier des terrains retenus pour le rosé.

« Le vignoble repose sur les éboulis de pente dérivant de l’étage kimméridgien sous-jacent. Cette formation géologique, qui occupe les parties hautes et moyennes collines, est composée de bancs calcaires très gélifs plus ou moins fissurés et mélangés de petites couches de marnes. Les éboulis de pentes qui recouvrent le kimméridgien et supportent le vignoble sont mélangés de produits de ruissellement rougeâtres provenant des plateaux. Ils sont constitués par des terres très pierreuses, argilo-calcaires et riches en éléments fins. Le relief accentué de la falaise contribue aux phénomènes d’érosion et de ruissellement qui rajeunissent le sol soit par destruction soit par des apports nouveaux.

Les sols ont été fortement remaniés par les générations successives et les apports de terre. L’épierrage des terres à vignes, au cours des siècles écoulés, représente un travail gigantesque, tant par le transport des pierres, longtemps à la hotte et à dos d’homme, que par leur accumulation massive en divers endroits dénommés « mergers ». Les meilleurs crus, situés généralement dans une série de vallons perpendiculaires à la Laigne sont exposés au sud ou sud/sud-est à forte insolation ».

La pente des versants et la réverbération du soleil sur les cailloux de calcaire réchauffent les grappes de pinot noir qui confère au rosé ses notes typiques de fruits confits et d’épices.