contact@vignerons-les-riceys.com| (+33) 3.25.29.98.73
22
AOûT
2018

Des vignes saines avant la coupe

Posted By :
Comments : Off

Les vignerons rentrent dans la dernière ligne droite avant le lancement de la récolte.

Le réseau Matu des Riceys a commencé son travail avec 15 jours d’avance.

Aux Riceys, hormis le zonage compris entre le village et son voisin de Balnot-sur-Laignes (24 août) et quelques dérogations accordées, les vendanges vont commencer pour la majorité des vignerons samedi 25 août. Un lancement défini après le travail préparatoire du réseau Matu.

Le réseau Matu

Du fait de l’avance prise par la maturité du raisin, Geoffrey Pehu et Ludovic Soilly ont commencé les analyses très tôt, le 1er août. Des analyses réalisées sur un maillage représentatif du vignoble riceton, intégrant notamment les deux coopératives et la maison Bonnet. Au terme d’une soixantaine de prélèvements, un degré moyen de 8,9 est ressorti. « L’indice de maturité, lui, doit être compris entre 20 et 25. Nous n’en sommes plus très loin », annonce Geoffrey Pehu.
Si les pluies de la semaine dernière ont eu leur petit effet, le manque d’eau se fait néanmoins sentir sur le poids des grappes. Une moyenne de 107 grammes à l’unité, bien loin des standards décennaux. Enfin, une dernière phase de prélèvements est programmée jeudi.

Les derniers conseils

L’habituelle réunion d’information pré-vendanges n’a pas accouché de grandes nouvelles, lundi soir. Christophe Dechannes, président de la section locale du Syndicat général des vignerons, a dressé un panorama plutôt positif : « Cette année, la date n’a pas été trop compliquée à définir. Il n’y a pas de problème à avoir sur le degré, nous l’aurons. Les vignes sont assez saines ».
De la pluie est annoncée pour ce week-end. Les membres du bureau de la section ont invité les vignerons « à ne pas se précipiter », indiquant qu’un démarrage de récolte le lundi suivant n’était pas « anormal ». Bonne nouvelle en vue, la perspective de reconstituer une réserve décente pour les vignerons ayant dû piocher dedans ces dernières années. Jusqu’à 15 500 kilos à l’hectare pourront être ainsi amassés. En parallèle, comme l’a précisé Francis Wenner, membre du réseau Matu, tous les pieds de vignes devront être au moins partiellement vendangés.

En dehors des préparatifs, les vignerons ricetons ont abordé les changements en cours ou à venir. Entre autres, le bon de livraison expérimental entre les centres de pressurage, les livreurs et les acheteurs, ou l’obligation à partir de l’année prochaine de réaliser au moins un prélèvement par exploitant et par commune. Une « petite contrainte supplémentaire » qui séduit certains, estimant qu’elle va forcer les cultivateurs n’allant pas dans leurs vignes à s’y rendre, et qui en fait douter d’autres, par rapport à l’avenir du réseau Matu.

D’autre part, un rappel de prudence a été adressé aux vignerons qui font appel à des prestataires de services. Christophe Dechannes a insisté sur la nécessité pour eux « d’avoir tous les papiers à disposition et de contrôler le numéro fourni par l’attestation ».

INFOS : L’opération « Coteaux propres » doit avoir lieu aux Riceys le 6 octobre.